13 années d’observation et de mesure d’audience et des habitudes de consommation des médias au Cameroun par le cabinet Media Intelligence met en lumière des changements majeurs.

Au-delà des changements sociaux, technologiques et techniques qui ont une évidence culturelle, quelque de chose de profond s’est passé et se passe actuellement dans l’univers des médias.

En effet, entre 2015 et aujourd’hui, la consommation des médias subit des changements profonds impulsés par le digital et impacte sérieusement les pratiques dans les métiers connexes aux médias.

En cette fin du 1er semestre 2019, MEDIA INTELLIGENCE, par ce rapport d’étude synthétique sur les habitudes de consommation des médias, livre en 4 points la quintessence des changements suscités et ainsi que leurs conséquences sur l’industrie de la publicité et l’écosystème des médias :

1. La télévision linéaire tend à disparaitre.

Les téléspectateurs préfèrent prendre des rendez – vous avec des programmes spécifiques plutôt qu’avec des chaines TV. Plus d’un tiers des téléspectateurs préfèrent regarder des extraits de programmes sur un deuxième écran connecté à Internet.

2. L’information demeure le principal centre d’intérêt de l’audience des chaines TV au Cameroun.

Les journaux d’information sont les programmes qui drainent le plus d’audimat sur les chaines nationales : en semaine, les taux d’audience s’établissent à 24% sur Canal 2, 39% sur CRTV, 38% sur Equinoxe TV.

3. Perte de vitesse du câble comme moyen d’accès privilégié à la TV au profit du satellite

Entre 2015 et 2018, on enregistre +17 points de croissance de l’accès à la TV par satellite contre -11 points de baisse d’accès à la TV par le câble. Autrement dit, les câbleurs perdent le monopole de la distribution.

4. Une perte de vitesse de la consommation de TV.

Les téléspectateurs passent moins de temps devant l’écran : en moyenne 1H38 en semaine et 01h24 le weekend en 2018 contre une moyenne de 4h en 2015, soit un déclin de 59% du temps d’écoute de la TV sur la période.

Télécharger la synthèse

Dans un contexte où la digitalisation devient un enjeu important pour les banques, nous nous sommes proposés de fournir un rapport d’analyse sur le Digital Banking au Cameroun en 2017 qui donne aperçu des pratiques digitales dans le secteur bancaire au Cameroun en 2017.
Les évolutions en matière de consommation plaçant désormais le client au centre de la stratégie markéting, il vous est également proposé Profiling Consumer qui, en plus de dresser un profil détaillé de la population bancarisée au Cameroun, décrit également leurs attentes et besoins en matière de services bancaires.

Téléchargez le rapport

Avertissement 

Cette présentation contient des indications chiffrées sur les performances des opérateurs.   Bien que nous estimions qu’elles reposent sur des chiffres officiels, elles sont soumises à de nombreuses variations dues à la convertibilité de la monnaie à l’heure de la publication des rapports et l’heure des analyses.

Contexte Globale

L’année 2015 dans plusieurs secteurs économiques a été généralement difficile pour des acteurs séculaires dans plusieurs secteurs de l’activité économique, notamment les télécommunications, l’agro-industrie et les hydrocarbures.  Cela s’est exprimé par une variation de GDP de l’ordre de  5,5 (2014) à 5,2(2015), couplée à une variation du taux d’inflation à 0.8%, ce qui a impacté la consommation de façon globale. En outre, l’économie de guerre due aux troubles au Nord du Cameroun a sérieusement impacté les industries de consommation qui, pour certaines, ont perdu près de 40% des parts  de marché.

Warning!

This presentation contains figures on the performance of the operators.   Although we believe that the presentation is based on official figures, they are subject to numerous changes due to currency convertibility at the time of the publication of reports and analyses.

General Overview

The year 2015 in several economic sectors was generally difficult for secular players in several sectors namely telecommunications, agro-industries and hydrocarbons.  This difficulty was felt by a GDP variation from 5.5% (2014) to 5.2% (2015); coupled with a change of the inflation rate by 0.8%, which has impacted consumption as a whole. In addition, the war due to the unrest in Northern Cameroon has severely impacted the economy and consumer industries which, for some, have lost nearly 40% of market share.

Afin de répondre aux problématiques de retour sur investissement des entreprises en relation avec les dépenses publicitaires, ainsi qu’à la demande croissante et permanente émanant de plusieurs de nos clients,

About Us

Open since 2007, we're the first Cameroonian firm specialized in Media Research, Business Research and, especially, Competitive Business Intelligence.

We help our clients in Cameroon and in 5 other CEMAC countries to have a sound understanding of the current global environment of their business sector.

Our areas of specialization include: Finance, Media,Telecoms.

Our Services

Competitive Business Intelligence

Business Research

Media Research

Subscribe to our newsletter
Get Connected
Phone

(+237) 698 58 34 91

(+237) 677 43 10 13

Email

info@mediaintelligence.fr

Address

Yaoundé - SCB Bulding

P.O.Box:11115 Yaounde

Douala - Akwa, opposite Hotel Le NDE