Réseaux sociaux : Quels usages par les chaînes TV camerounaises ?

La disruption créée par le boom d’internet et des réseaux sociaux a poussé les entreprises média en général, et de la télévision en particulier, à repenser leur modèle économique et à mettre sur pied des stratégies qui s’accommodent de la nouvelle donne en matière de consommation média.

C’est ainsi qu’on a pu constater la présence effective mais surtout active de cinq (05) chaînes TV au 1er trimestre de 2017 sur Facebook (CRTV, Canal 2, Vision 4, Camnews 24 et Equinoxe TV), alors que seulement trois (03) d’entre elles se sont véritablement déployées sur Twitter sur la même période.

Avec près de 44% des publications sur Facebook au 1er trimestre de 2017 à son actif, Vision 4 est la chaîne TV la plus dynamique, suivi par Canal 2 (23%) et Equinoxe TV (18%). Sur Twitter, Canal 2 se démarque avec près de 90% des tweets à son actif.

usage des rs tv camerounaises

L’analyse des différentes stratégies permet de constater que Canal 2 et Equinoxe TV ont fait le choix d’une stratégie de communication digitale relationnelle (beaucoup de publications et beaucoup de commentaires) ; du côté de la CRTV on a fait le choix d’une stratégie conversationnelle (peu de publications, beaucoup de commentaires) ; alors que chez Vision 4 on est plus dans l’éditorial (beaucoup de publications, peu de commentaires).

Cependant l’observation minutieuse des types de publications et l’analyse des contenus au 1er trimestre de 2017 permet de constater que les réseaux sociaux ne sont utilisés par les chaînes TV que pour deux principales finalités : l’information générale et la promotion des programmes.

Il est important pour les chaînes TV de mettre sur pied des stratégies d’accroissement de la proximité qui tiennent compte des aspects à la fois ludique et affectif liés à l’usage des réseaux sociaux. Cela équivaut à la production de contenus pas forcément liés à l’activité audiovisuelle (devinettes, charades, astuces, jeux…), mais qui, de par leur nature ludique engageraient davantage les fans.

 

CAMEROUN

 

SPONSORING 

 

Cameroun : MTN investira 3 milliards Fcfa en 3 ans, dans la ligue professionnelle de football

Les 3 milliards Fcfa sur 3 ans (soit quelque 5 millions $) représenteront le financement direct des compétitions nationales organisées par la Ligue. Il s’agit des championnats qui sont d’ailleurs rebaptisés. Ainsi, la Ligue 1 et la Ligue 2 deviennent respectivement MTN Elite One et MTN Elite Two. On revient donc aux appellations lorsque MTN Cameroon a sponsorisé ces championnats de 2002 à 2013. La compagnie de télécoms s’était retirée au bout de 11 ans. Son retour se fait avec un financement plus conséquent, car à l’époque, elle versait 600 millions Fcfa

 

AFRIQUE

 

DISTRIBUTION AUDIOVISUELLE

 

Une soirée 100% sénégalaise de la chaîne A+ pour le premier événement du cinéma « CanalOlympia Teranga »

A+, la chaîne de divertissement du groupe CANAL+ a organisé le 12 mai dernier une soirée spéciale « Sénégal », au lendemain de l’inauguration du cinéma CanalOlympia Teranga à Dakar. Plusieurs productions sénégalaises soutenues par A+ ont été mises à l’honneur. Ce premier événement au CanalOlympia Teranga s’est déroulé en présence de deux révélations sénégalaises : Aboulahad Wone, réalisateur de Tundu Wundu (prix de la meilleure série au FESPACO 2017) coproduite par A+ et Manina, gagnante de la saison 2 de « Koiffure Kitoko », l’un des programmes de divertissement phare de la chaîne, coproduit et diffusé par cette dernière.

 

L’Afrique subsaharienne aura 5 diffuseurs pour les évènements de la Fifa en 2017 et 2018

Econet Media, Supersport, SABC, StarTimes et Canal+. Ils ont été désignés à la suite de l’appel d’offres lancé, le 21 octobre 2016, par la Fifa ; des appels d’offres portant sur 42 pays de l’Afrique subsaharienne. Econet Media obtient les droits de retransmission pour la télévision gratuite et payante pour tous les territoires de l’Afrique subsaharienne, à l’exception de l’Afrique du Sud. Supersport remporte les droits de retransmission pour la télévision payante dans tous les territoires de l’Afrique subsaharienne. StarTimes décroche les droits de retransmission pour la télévision payante pour les territoires de l’Afrique subsaharienne, sauf l’Afrique du Sud. Quant à Canal+, il obtient les droits de retransmission pour la télévisionpayante dans tous les territoires de l’Afrique subssaharienne, hormis l’Afrique du Sud et le Nigeria.

 

INTERNET & MEDIAS SOCIAUX

Afrique du Sud : la société Discover Digital lance un service de télévision sur Internet baptisé DEOD TV

Cette entreprise se lance ainsi après avoir rompu son partenariat avec le géant africain des télécoms MTN. Le service DEOD TV a une offre de contenus à la demande accessible sur abonnement ou sur le modèle pay-per-view. L’offre intègre des contenus de sport ainsi que l’information générale, grâce à des fournisseurs comme Bloomberg TV. Discover Digital a signé un accord de partenariat avec la société de loisirs sud-africaine Sun International Ltd. Celle-ci met le service DEOD TV gratuitement à la disposition des clients de ses hôtels.

 

Opéra se positionne sur le marché numérique africain

Le navigateur a annoncé vouloir investir 50 milliards FCFA sur le continent au cours des deux prochaines années pour accompagner la croissance de l’économie digitale. Ce financement servira entre autres à accroître le taux de pénétration d’Internet. Opéra recherche également des partenaires locaux pour intégrer dans son navigateur des services à valeur ajoutée comme le paiement mobile ou l’analyse de données.

 

PRODUCTION AUDIOVISUELLE

 

Sénégal : dès 2018, l’Etat affectera 3,3 millions $ au Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle

L’augmentation de la subvention publique est une réponse aux doléances faites par les cinéastes et les professionnels de l’audiovisuel du Sénégal. Ils sollicitent, en effet, plus d’encouragement, eu égard aux lauriers remportés par les productions sénégalaises à l’international, notamment au Fespaco, où en 2017, Alain Gomis a remporté pour la 2ème fois, l’Etalon d’Or de Yennenga, la plus haute distinction, après son sacre de 2013.

 

REGULATION

 

Mali : le gouvernement augmente les frais d’implantation des médias audiovisuels

Pour l’implantation d’une chaîne de radio ou de télévision, le demandeur payera plus cher les frais d’étude et de droits d’accès. Pour le service de radio, les montants vont désormais de 800 000 à 3 500 000 Fcfa. Pour le service de télévision, il faut payer entre 2 700 000 et 5 500 000 Fcfa. En modifiant ainsi la réglementation, le gouvernement manifeste sa volonté de lutter contre la prolifération anarchique des chaînes de radio et de télévision au Mali. Cette volonté est affichée par la Haute autorité de la communication.

About Us

Open since 2007, we're the first Cameroonian firm specialized in Media Research, Business Research and, especially, Competitive Business Intelligence.

We help our clients in Cameroon and in 5 other CEMAC countries to have a sound understanding of the current global environment of their business sector.

Our areas of specialization include: Finance, Media,Telecoms.

Our Services

Competitive Business Intelligence

Business Research

Media Research

Subscribe to our newsletter
Get Connected
Phone

(+237) 698 58 34 91

(+237) 677 43 10 13

Email

info@mediaintelligence.fr

Address

Yaoundé - SCB Bulding

P.O.Box:11115 Yaounde

Douala - Akwa, opposite Hotel Le NDE