Mobile Money : Le modèle économique bancaire à la rescousse de la proposition de valeur

Les récents recadrages de la BCEAO et de la BEAC dans leurs zones économiques respectives concernant l’offre mobile money des opérateurs de Télécommunication pourraient sembler à priori constituer un frein au déploiement stratégique de ces entreprises. Mais cela peut tout autant être analysé comme une opportunité. Une opportunité d’affinement de la stratégie d’expansion.

Un regard dans l’actualité de l’hexagone permet de noter un fait significatif. En effet, ORANGE BANK dont le démarrage est annoncé pour la mi-juillet 2017, est la nouvelle enseigne issue de l’entrée de l’opérateur Orange  dans le capital de Groupama Banque. C’est un véritable glissement stratégique qui s’opère et qui techniquement prendra appui dans trois pays : France, Espagne et Belgique

Mais c’est aussi, et surtout un signal de modification du modèle d’affaire des entreprises de télécommunications. Elles densifient leurs portefeuilles d’activités stratégiques, avec une forte prédilection pour les services financiers.

Il est possible de questionner dès lors les conditions de prédiction de l’évolution du modèle économique de ces mêmes opérateurs de téléphonie au Cameroun vers le secteur bancaire local. Et de ce fait, en tenant en compte:

  • le faible taux de bancarisation local (20%) ;
  • le cadre institutionnel et règlementaire de plus en plus incitatif sur la question de l’inclusion financière ;
  • le taux de pénétration du mobile qui avoisine les 90% au Cameroun (ART) ;
  • l’expérience avérée des opérateurs de télécommunication dans l’offre de services digitaux ;
  • la souplesse et de la proximité des services financiers offerts par le mobile money ;

On peut se permettre de conjecturer que le mobile money, au lendemain des secousses règlementaires récentes, est loin d’avoir connu ses derniers jours.  Il ne s’agira pas tant au final de remise en question de l’offre mobile money, plutôt que d’un repositionnement de l’approche de pénétration de ce service.

En effet, la solution pourrait résider dans l’entrée en capital des opérateurs de télécommunication dans les banques locales. Considérant que la banque offre :

  • le cadre règlementaire relatif à la convertibilité des sommes transférées,
  • les garanties nécessaires d’information et de traçabilité
  • d’importantes réserves pour assurer le change international.

C’est donc l’architecture du système financier et bancaire, avec l’avènement de nouveaux services et la création de nouveaux corridors, la valorisation de nouveaux partenariats stratégiques, qui constituera le socle de déploiement de la proposition de valeur Mobile Money. Ainsi son avenir se jouera probablement dans la consolidation des ressources, des processus, de l’innovation de la banque digitale.

 

 

ENTREPRISE

 

Camer-Co s’offre deux avions Boeing pour 26 milliards de FCFA

L’acquisition de deux Boeing 737-700 vient compléter la flotte de la compagnie camerounaise d’aviation à cinq aéronefs et renforcer la capacité de la compagnie, qui réalise une nette amélioration de son niveau de desserte, de l’ordre de 70% de taux de vol hebdomadaire pou 76% de ponctualité. Cette acquisition s’inscrit dans un plan de redressement proposé en 2016 et qui prévoit entre autre la modernisation de la flotte, ainsi que le redimensionnement du réseau à près de 23 destinations pour douze aéronefs.

 

CONJONCTURE

 

Le FMI abaisse le taux de croissance prévisionnel du Cameroun de 5,7% à 3,7%

Les discussions menées en Mars dernier entre la mission conduite par le FMI et l’Etat du Cameroun, concernant le taux de croissance du pays ainsi que le déficit budgétaire de 2016, s’étaient achevées sur des perspectives de mise en place d’un programme d’ajustement. A l’occasion de ses réunions traditionnelles le 18 avril dernier le FMI a prévu pour le Cameroun une baisse de deux points de son taux de croissance en 2017, cette baisse serait due au contexte de baisse du cours international du pétrole et d’insécurité frontalière.

 

PERSPECTIVES

 

Orange Bank, un avenir prometteur pour le  Mobile Money

Grace à sa prise de participation majoritaire au capital de Groupama Bank en Avril 2016, le groupe de télécommunication française Orange a fait une entrée spectaculaire dans le secteur bancaire et se positionne désormais comme un concurrent de taille pour les banques traditionnelles; nonobstant la restriction géographique européenne  actuelle, cette banque augure des perspectives innovantes pour son précurseur africain, le Mobile Money.

 

 

BIRD, 113 milliards de FCFA pour  moderniser les transports au Cameroun

Ces fonds qui seront mis en disposition sont destinés au financement des divers chantiers de transport  engagés par le Cameroun. Ces chantiers concernent entre autres : la réhabilitation des infrastructures routières, ferroviaires et portuaires.

 

 

REGLEMENTATION

 

Le Ministère des Finances  dénonce le change clandestin dans les villes de Yaoundé et de Douala

Le Ministère des Finances condamne les activités de change clandestin qui prennent de l’ampleur dans les villes de Yaoundé et Douala. Il rappelle par ailleurs que la règlementation bancaire définit la profession de change et l’attribut de fait aux bureaux de change des établissements bancaires et accessoirement des établissements de micro finance. Il rappelle par ailleurs que la seule monnaie qui a cours dans la zone CEMAC est le Franc CFA et donc les détenteurs de devises étrangères doivent les échanger auprès des bureaux de change manuels agréés au 31 Décembre 2016.

 

CEMAC

  

Gabon, BGFI Bank réitère son engagement au « Pacte Mondial » de l’ONU

Faisant volte-face à la fraude massive à la carte Visa en début d’année, le groupe bancaire franco-gabonais a réaffirmé pour la dixième année consécutive son attachement aux dix principes qui fondent le pacte mondial onusien ; notamment les droits de l’homme, les conditions de travail et la lutte contre la corruption pour ne citer que ceux-là.

 

Tchad, opérationnalisation de la Banque de l’Habitat du Tchad (BHT)

Au Tchad, le problème de foncier arrive en tête des litiges traités par les institutions juridiques, ce qui est à l’origine des difficultés d’accès au logement ; la nécessité de créer  une banque spécialiser dans ce domaine était plus que justifiée. Créée en 2015 et dotée d’un capital de 1à milliards de FCFA, elle est axée sur la question de financement de ‘immobilier et d’accès à la propriété foncière avec pour objectif douze logements à l’horizon 2020.

 

AFRIQUE

 

Nigeria : Ecobank s’attaque aux créances douteuses et met en place un Comité Ad hoc

Cette structure aura pour seul objectif de soustraire les créances douteuses provenant des acquisitions de l’activité principale d’Ecobank Nigeria ; la mise en place de ce  comité s’explique par le fait que sur le marché bancaire nigérian le groupe fut exposé aux créances douteuses et a subi une baisse de 40% de son chiffre d’affaires en 2016, débouchant sur une perte de 128,8 millions de dollars.

 

Sénégal : CNCAS, 5O milliards de FCFA de l’Etat pour éviter la banqueroute

La mission de la commission bancaire avait recommandé des prévisions de 80 milliards FCFA pour sauver la Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS) ; le montant revu à la baisse jusqu’à 50 milliards F CFA a permis à l’Etat de voler au secours de l’institution ;

Tags: ,
About Us

Open since 2007, we're the first Cameroonian firm specialized in Media Research, Business Research and, especially, Competitive Business Intelligence.

We help our clients in Cameroon and in 5 other CEMAC countries to have a sound understanding of the current global environment of their business sector.

Our areas of specialization include: Finance, Media,Telecoms.

Our Services

Competitive Business Intelligence

Business Research

Media Research

Subscribe to our newsletter
Get Connected
Phone

(+237) 698 58 34 91

(+237) 677 43 10 13

Email

info@mediaintelligence.fr

Address

Yaoundé - SCB Bulding

P.O.Box:11115 Yaounde

Douala - Akwa, opposite Hotel Le NDE