Le Secteur bancaire et les dilemmes du digital

Plus que jamais la technologie permet aujourd’hui aux clients de gérer eux-mêmes leur capital financier, et de ce fait la position des banques privées traditionnelles se fragilise et la pertinence de leur proposition de valeur initiale s’effrite. En effet, l'émergence de nouveaux acteurs issus de la FinTech[1], associée à la politique d’inclusion financière, révolutionne le segment des services financiers en favorisant des innovations produits sur le segment des services financiers et bancaire. Ce sont souvent des disruptions, car le même niveau de satisfaction à la clientèle s’améliore pour un coût relativement réduit des prestations.

En réaction plusieurs banques, à l’instar d’Ecobank Cameroun, UBA Cameroon et BICEC se lancent dans le développement d’activités stratégiques, s’appuyant sur la digitalisation de leurs services, en développant des solutions technologiques web base, ou encore dédiés à pénétrer la clientèle addicts des réseaux sociaux (Facebooker, Twitter, LinkedIn). Il faut toutefois remarquer que malgré l’engouement pour les technologies numériques de la clientèle privée, les banques camerounaises ont du mal à amorcer leur transformation digitale. Contrairement aux idées reçues par celles-ci l’appétence pour le digital n’est pas le seul fait des jeunes et des étudiants. Il existe en effet un potentiel de marché réel auprès de la clientèle Business pour laquelle des solutions adaptées permettraient de répondre à des préoccupations de réduction du temps perdu en agences, de e-conseil, ou encore propositions de diligence des demandes de crédit.  

Pris sous cet angle, au-delà de la menace que font peser les Fintech sur les banques traditionnelles, l’ e-banking doit surtout être perçue comme une opportunité. Une ouverture des possibilités de développement et de migration de la proposition de valeur des banques.

En outre, l’émergence de la fonction Big data, au travers de l’exploitation des données disponibles sur le digital, permet aujourd’hui de renforcer la personnalisation du service, et donc d’orienter les propositions ciblées des départements recherche et développement par l’affinement des profils et des habitudes clients.

Les banques de détail camerounaises se doivent de développer des stratégies cohérentes de positionnement et de financement de leur transition vers le digital, qui n’est plus vraiment un choix. Mais tout en veillant à ne pas négliger la relation individualisée à laquelle beaucoup de leurs clients fidèles resteront longtemps sensibles.


[1] Expression issue du croisement entre les deux mot Finance et Technologie. Désigne à la fois l’activité de développement des services financières appuyée sur les technologies du digital ; et les start-ups qui opèrent sur ce segment de marché.

 

                                                

ENTREPRISE

 

ACEP Cameroun consolide sa position dans le financement des TPE

De 2012 à 2016 ACEP, Micro finance spécialisée a octroyé des crédits aux petites entreprises à hauteur de 8,5 milliards de FCFA dans le cadre du projet « villes secondaires » avec l’accompagnement de l’Agence Française de Développement ; il s’agit de 8000 TPE bénéficiaires dont 2500 exploitations agricoles. 

  

CONJONCTURE

 

Banques : l’innovation pour faire face au Mobile Money

Le secteur financier est secoué depuis quelques temps déjà par la montée en puissance des Fintech de téléphonie mobile qui proposent les moyens de paiement mobile flexibles. Face à cela les banques classiques se sont lancées, pour la plupart dans la conquête du digital, pour réaffirmer et consolider leur position.

 

PERSPECTIVES

 

SCB Cameroun : changement à la Direction Générale

La filiale camerounaise de la marocaine Attijariwafa Bank a officialisé le 27 Avril dernier la réforme qui s’est opérée à sa direction générale ; en effet, Mohamed Mejbar remplace au poste de Directeur Général son compatriote Mohamed Krisni.

Mohamed Mejbar est le troisième Directeur Général de la structure bancaire en moins de deux ans.

 

Ecobank, transformation digital et amélioration de l’expérience client

Avec la fusion de ses 74 filiales, Ecobank veut franchir une étape cruciale dans sa transformation digitale et vise de fait deux objectifs, à savoir l’amélioration de l’expérience client et la réduction des charges.

 

CEMAC

 

Gabon, Institut Francophone de la Régulation Financière : double cotation sur les marchés financiers africains

En prélude à la 16éme session annuelle de l’IFREFI qui aura lieu à Libreville du 3 au 5 Mai, les experts scrutent déjà la possibilité d’instaurer la double cotation sur les marchés financiers africains. Cette opportunité permettra aux entreprises de bénéficier des avantages de la bourse lorsqu’elles opèrent sur plusieurs marchés financiers ; de belles perspectives pour la DSX qui souffre de la médiocrité des entreprises cotées.

 

BVMAC : une nette évolution de 2008 à 2017

Selon le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique Centrale l’évolution est positive sur le plan régional avec plus de 800 milliards de FCFA de levée de fonds sur le marché financier

 

AFRIQUE

 

Afrique du Sud : Banque, la fraude à la carte prend de l’ampleur

Les fraudeurs bancaires font de plus en plus preuve d’ingénierie pour contourner les mesures de sécurité des cartes bancaires. En effet, le Centre Sud-africain d’Information sur le Risque Bancaire (SQBRIC) évoque des statistiques en hausse de 13% sur les fraudes à la carte bancaire

 

Côte d’Ivoire : Bientôt l’émission d’un Eurobond d’un milliard de dollars

Prévue pour cette année 2017, cette somme viendra résoudre les problèmes conjoncturels dont fait face la Côte d’Ivoire, dus notamment à la chute des cours du cacao. En outre cet emprunt obligataire qui fait suite aux deux précédents de 2014 et 2015, servira également à la reprise des projets infrastructurels

 

Tags: ,
About Us

Open since 2007, we're the first Cameroonian firm specialized in Media Research, Business Research and, especially, Competitive Business Intelligence.

We help our clients in Cameroon and in 5 other CEMAC countries to have a sound understanding of the current global environment of their business sector.

Our areas of specialization include: Finance, Media,Telecoms.

Our Services

Competitive Business Intelligence

Business Research

Media Research

Subscribe to our newsletter
Get Connected
Phone

(+237) 222 23 44 01

(+237) 677 43 10 13

Email

info@mediaintelligence.fr

Address

Yaoundé - SCB Bulding

P.O.Box:11115 Yaounde

Douala - Akwa, opposite Hotel Le NDE