Tendance Finance : Le Crowdfunding, alternative au financement des PME et des projets innovants au Cameroun

Entre 2016 et 2017, le Cameroun a organisé et abrité environ sept Forum pour la promotion et le développement des startups camerounaises ; ce qui témoigne du potentiel sans cesse croissant de l’innovation entrepreneuriale et l’émergence de nouveaux talents. L’accès au financement demeure le principal frein et la problématique majeure des startups camerounaises.

A l’examen :

  • du taux de bancarisation du Cameroun (un peu plus de 20%) ;
  • des efforts d’accroissement de la composante inclusion financière (le secteur financier étoffé de pas moins de 400 micro finances exerçant) ;
  • Voire même au regard de l’avènement de nouvelles solutions opérationnelles proposées par des acteurs disruptifs (mobile money par exemple ;

L’inefficience du financement des startups reste paradoxal et le besoin de financement des PME  existentiel.

Il n’est pas péremptoire de dire que la PME camerounaise, autant que la Start-up, n’ont véritablement pas encore trouvé chaussure à leur pied. Et pourtant leur positionnement stratégique dans le tissu industriel et économique dépend de l’activation d’une stratégie de financement effective et efficace. Le temps est donc substantiellement à l’exploration de nouvelles possibilités, à l’instar de cette opportunité que représente le Crowdfunding.

Le Crowdfunding se définit comme un mode de financement participatif basé sur le double principe de l’Economie sociale et du Business Angel. En effet, d’une part l’apport du financeur s’appuie sur la pertinence avérée du projet, et peut de ce fait faire l’objet de négociation pour l’octroi d’une contrepartie. Mais d’un autre côté, le contact assez direct entre le demandeur et ses financiers, la spontanéité de la réaction, et le délai relativement réduit de l’opération de financement rappelle fortement les conditions chères à la naissance et à l’expansion de l’économie solidaire. C’est donc un outil de financement à la fois objectif et agile.

S’appuyant par ailleurs sur internet comme canal de diffusion, la démarche innovante, et disruptive, des modes classiques de financement, trouve ses origines dans les pays développés anglo-saxons, notamment les Etats Unis. Le parallèle ne peut être évité avec le mécanisme des « Tontines » locales, qui présentent cette même flexibilité dans la réponse apportée. L’élément de différenciation réside par contre dans le mode de fonctionnement et son organisation, certainement moins formel et plus global. En effet, les dispositifs mis en œuvre pour les opérations de Crowdfunding se rapprocheraient plus de ceux que l’on retrouve sur les places boursières en analysant l’échange de valeurs qui se déroule. Les options qui s’offrent alors aux participants sont :

  • Crowdgiving (don : une personne physique ou morale sa contribution au développement d’une startup ;
  • Reward based Crowdfunding (récompense) : une personne physique ou morale apporte sa contribution contre une récompense, généralement financière ;
  • Equity Crowdfunding (investissement participatif) correspondant à un investissement dans un projets/startups/PME ;
  • Crowdlending (prêt) : qui est un prêt pour le financement d’un projet avec ou sans intérêt.

C’est donc effectivement une innovation disruptive du marché financier et bancaire. Mais bien que connaissant un développement remarquable dans les pays développés où de véritables plateformes de collecte existent déjà (à l’exemple de Sowefund, Lendix et Kiss kiss Bank Bank), quelques rares sites spécialisés camerounais (Kerawa, africun.plateforme.one, Guanxi Investment), s’aventurent timidement sur ce créneau. Ainsi, entre 2009 et 2014, environ 100 millions ont été mobilisés d’après Dorothée Danedjo (dorotheedanedjo.com). Plus de 50 millions en 2015, d’après Starter-mag.cm,  et le cas récent de la levée de fonds de 124 millions de FCFA par la startup Will And Brothers spécialisée dans les drones « made in Cameroon » en 2017. C’est certainement un indicateur qui oblige à une prise d’intérêt plus marquer des jeunes entrepreneurs (et des moins jeunes aussi), appelés à des défis majeurs dans un Cameroun et une Afrique qui s’arriment aux enjeux du digital et de la dématérialisation des propositions de valeurs et des moyens d’échange. 

                                                                                                                                                                                                                                                                              

ENTREPRISE                           

     

Ecobank Cameroun, nouvelle équipe, nouveaux objectifs

Gwendoline Abunaw, Me Akere Muna, respectivement Directrice Générale et président du Conseil d’Administration ; ces quelques changements qui laissent croire aux observateurs des perspectives encore plus reluisantes pour la filiale camerounaise du groupe panafricain, qui malgré la conjoncture de 2016 a pu produire des résultats satisfaisants.

 

UBA Cameroun se déploie sur le service Mastercard

La filiale camerounaise du groupe bancaire nigérian a annoncé le 18 Mai dernier le déploiement de son service  Mastercard, qui permettra à sa clientèle d’effectuer les opérations sur les services GAB (guichet automatique) ; elle rejoint sur ce service Afriland First Bank, Ecobank ou Banque Atlantique.

 

 

CONJONCTURE

 

BIRD, la BM accorde 60 milliards pour les routes camerounaises

Ces fonds à la disposition du Cameroun serviront entre autres à la réhabilitation des routes dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest, et à l’aménagement de la voie de contournement de la falaise de Bamenda et la traversée de la ville : ainsi que la construction de station de pesage, un poste de péage et d’aires de repos.

 

 

PERSPECTIVES

 

Guanxi Investment : une alternative à la levée de fonds

Pionnière en Afrique centrale, Guanxi Investment va permettre aux entreprises de lever des fonds auprès du grand public en leur cédant des parts dans l’entreprise.

Calqué sur le modèle européen de WiSEED, cette plateforme de Crowdfunding ambitionne de financer les startups via le développement participatif.

 

 

MINFI, lancement en Juin 2017 de la déclaration fiscale électronique

Apres la mise à contribution du paiement de la taxe fiscale par le mobile money, La direction générale des Impôts prévoit le lancement en juin 2017, étape dans le processus de numérisation de ses services, la déclaration fiscale électronique. Dans le domaine de l’automobile d’occasion, il s’agira notamment d’un système de télé déclaration sur le site web de la direction générale des Impôts.

 

REGLEMENTATION

 

MINFI, réforme de la Taxe foncière

Alamine Ousmane Mey dit son satisfécit suite aux réformes sur la taxe foncière qui ont permis à l’administration fiscale de mobiliser au cours de l’exercice 2016 4,3 milliards de FCFA au profit des Collectivités territoriales décentralisées. Ces réformes ont entre autres permis de mettre en pratique  la déclaration pré-remplie, le paiement par téléphone portable ainsi qu'une amnistie fiscale.

 

Assurance, 4 milliards de FCFA versés au Trésor Public

Au premier trimestre 2017, les compagnies d’assurance ont pu mobiliser cette somme qui d’après le ministre des finances Alamine Ousmane Mey représente plus de la moitié des recettes de l’exercice 2017. Le ministre des finances a par ailleurs exhorté l’Association des Sociétés d’Assurance du Cameroun à sécuriser les derniers publics qu’elles collectent, confie le site Investir au Cameroun. 

 

 

Samaritan Insurance suspendue d’activités par la CRCA

La  Commission régionale pour le contrôle des assurances (CRCA) de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (CIMA), a pris la décision de suspendre les activités de la compagnie camerounaise Samaritan Insurance qui réalise une incapacité  d’engagement face à sa clientèle

 

 

ACTUALITE ECONOMIQUE

 

Loi de Finance, le Chef de l’Etat modifie et complète la loi du 14/12/2016

Constatant les difficultés économiques que traverse le Cameroun actuellement et les enjeux auxquels le pays est confronté, le chef de l’Etat a autorisé le gouvernement à négocier et éventuellement conclure pour l’exercice 2017 des emprunts concessionnels de 500 milliards et 12000 milliards de FCFA.

 

CEMAC

 

Le Tchad et la Guinée Equatoriale obligent la BEAC à rajuster sa politique monétaire extérieure

Lors de sa séance du 22 Mai dernier, le  Comité de politique monétaire (CPM) a décidé de réduire de 20% des objectifs de refinancement de deux pays de la CEMAC dont la position en compte d'opérations est débitrice

Bien que n’ayant pas explicitement cité les pays en question, la lecture des performances financières du Tchad et de la Guinée équatoriale qui sur les 1155, 95 milliards d’avoir de la CEMAC sur son compte d’opérations disposent respectivement de 7,8 milliards et moins de 63, 07 milliards de FCFA

 

 

AFRIQUE

 

WARI renforce son dispositif de traçabilité et de transaction

Le Groupe Wari en partenariat avec VoLo, a présenté le 19 mai ses dispositifs de contrôle et de conformité pour renforcer la sécurité et la traçabilité des transactions effectuées sur sa plateforme digitale de services. VoLo est également partenaire de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) collecte et l’analyse des données pour 200 banques de l’espace UEMOA.

 

Croissance modérée de l’Afrique d’après la Banque Africaine de Développement

Pour les exercices 2017 et 2018, la BAD prévoit respectivement 3,4% et 4,3% de croissance. Ces  prévisions rendues publiques ce lundi à Ahmedabad (Inde), dans le cadre de ses 52e assemblées annuelles dans le rapport annuel intitulé « Perspectives économiques en Afrique », élaboré et présenté conjointement avec le Centre de développement de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

About Us

Open since 2007, we're the first Cameroonian firm specialized in Media Research, Business Research and, especially, Competitive Business Intelligence.

We help our clients in Cameroon and in 5 other CEMAC countries to have a sound understanding of the current global environment of their business sector.

Our areas of specialization include: Finance, Media,Telecoms.

Our Services

Competitive Business Intelligence

Business Research

Media Research

Subscribe to our newsletter
Get Connected
Phone

(+237) 222 23 44 01

(+237) 677 43 10 13

Email

info@mediaintelligence.fr

Address

Yaoundé - SCB Bulding

P.O.Box:11115 Yaounde

Douala - Akwa, opposite Hotel Le NDE